Presentation

OMPO / Institut européen pour la gestion des oiseaux sauvages et de leurs habitats, est une organisation internationale non gouvernementale à vocation scientifique dont les objectifs sont d'étudier et de contribuer à la connaissance des oiseaux paléarctiques migrateurs sur l'ensemble de leur aire de distribution en Eurasie-Afrique tout en s'assurant des possibilités de leur gestion et de leur exploitation durable.

Nous contacter

OMPO
5, avenue des Chasseurs
75017 Paris - France
Tél +33 (0)1 44 01 05 10
Fax +33 (0)1 44 01 05 11
Email : ompo@ompo.org


ETUDE DES DEPLACEMENTS D’OISEAUX D’EAU ET DES RISQUES AVIAIRES EN LITUANIE PDF Imprimer Envoyer

Convention OMPO – OMPO Vilnius – Wetlands International

Ce programme qui associe plusieurs instituts de recherche européens, renforce la coopération scientifique entre OMPO et Wetlands International dans le cadre du Projet New Flubird [1]. Il confère à OMPO un rôle actif dans le projet pilote « Wings over Wetlands WOW » des Nations-Unies (UNEP/GEF) auquel la Lituanie participe avec 11 autres Etats de l’aire Afrique-Eurasie.

Objet : Le programme vise à évaluer objectivement le rôle des oiseaux migrateurs dans la propagation de ces virus, un préalable indispensable pour la mise en place d’un réseau européen d’alerte précoce de ce risque sanitaire.

 

  • cartographier les sites de rassemblement importants des oiseaux d’eau dans le delta du Niémen, localisés à l’aide du GPS,
  • capturer lors de leur migration de printemps et d’automne, plusieurs centaines d’anatidés et de laro-limicoles sur lesquels seront prélevés des échantillons biologiques (cloacaux, oro-pharyngiens et sanguins)
    • pour évaluer la prévalence des virus hautement pathogènes d’influenza aviaire au sein des populations migratrices d’oiseaux d’eau,
    • baguer ces oiseaux pour mieux connaître leur comportement migratoire et leurs déplacements, ceux-ci ayant notoirement évolué dans les récentes décennies .
    • pour mieux cerner les risques de propagation des virus hautement pathogènes d’influenza aviaire en Europe, dans le cadre de la mise en place d’un réseau européen d’alerte précoce vis-à-vis de ce risque épizootique,
  • définir de règles de gestion durable des écosystèmes naturels et des sites du Delta du Niémen pour la conservation de ces populations d’oiseaux migrateurs.

Etat d’avancement : Action réalisée en 2009-2011

 


[1] Elaboré par la Commission européenne à la suite de l’irruption de virus hautement pathogènes d’influenza aviaire en Europe, fin 2005-2006, le Projet New Flubird a été confié à un Consortium de recherche coordonné par l’Erasmus Medical Centre de Rotterdam.