Presentation

OMPO / Institut européen pour la gestion des oiseaux sauvages et de leurs habitats, est une organisation internationale non gouvernementale à vocation scientifique dont les objectifs sont d'étudier et de contribuer à la connaissance des oiseaux paléarctiques migrateurs sur l'ensemble de leur aire de distribution en Eurasie-Afrique tout en s'assurant des possibilités de leur gestion et de leur exploitation durable.

Nous contacter

OMPO
5, avenue des Chasseurs
75017 Paris - France
Tél +33 (0)1 44 01 05 10
Fax +33 (0)1 44 01 05 11
Email : ompo@ompo.org

                                                

ZONES HUMIDES TRANSFRONTALIERES EN EUROPE ORIENTALE

La convention vise à accroître l’impact de l'Institut OMPO au niveau international, en renforçant son réseau de partenaires scientifiques à travers son antenne régionale OMPO Vilnius, en développant la coopération avec les Etats est-européens, qu’ils appartiennent à l’Union européenne ou non, sur le thème du maintien de la biodiversité.

 

L’objectif peut être atteint par la réalisation d’études portant sur la conservation des oiseaux migrateurs et de leurs habitats, d’études impliquant l’action concertée d’équipes scientifiques mais aussi celle des instances gouvernementales des Etats concernés. Ces travaux doivent permettre aux Etats riverains de l’UE d’intégrer progressivement les instruments et les cadres réglementaires des conventions internationales (Ramsar, AEWA, UICN, Convention sur la biodiversité biologique…) et de l’entité européenne (directives « habitats » et « oiseaux »…) pour la connaissance et la gestion durable de leur patrimoine naturel (espaces naturels, écosystèmes et habitats, biocénoses…) et le renforcement du réseau Natura 2000, au bénéfice des populations locales et plus largement des Etats.

 

 

Deux volets ont été retenus pour atteindre l’objectif :

 

Le volet « habitats »

porte sur l’inventaire et l’étude des écosystèmes globalement menacés de certaines zones humides transfrontalières est-européennes, étude qui doit déboucher sur la localisation, la qualification, l’évaluation selon des critères internationaux (Corine Biotope, Liste rouge…) et la conservation des sites, des espèces rares (flore et faune) :

 

- Conservation de la biodiversité des écosystèmes des plaines inondables du Dniepr, du Pripiat et du Niemen dans les zones transfrontalières est-européennes Ukraine – Belarus – Russie – Lituanie

- Désignation en zone Ramsar du complexe de zones humides transfrontalier

d’Adutiskis / Vileity, partagé entre la Lituanie et le Belarus

 

 

Le volet « espèces »

s’intéresse en priorité à l’étude des oiseaux migrateurs dans leur aire de distribution est-européenne, en particulier des espèces chassables, dont les populations viennent massivement passer l’hiver en Europe occidentale et en particulier en France.